Pourquoi et comment cultiver le bonheur ?

Une question importante!

Le bonheur est déterminé par ~50% génétiques, ~10% circonstances de la vie, ~40% activités intentionnelles.

Nous avons donc cette marge de 40% sur laquelle nous pouvons influer.
Mais pourquoi cultiver le bonheur ?
Concrètement, quels sont les avantages à être heureux ?
– une vie plus longue et en meilleure santé
– des relations – amoureuses, familiales, amicale, de travail – qui vont mieux
– des communautés en meilleure santé – sur les plans physique, social, psychologique
– plus d’innovation au travail

Comment cultiver le bonheur ?
Il existe beaucoup de pratiques différentes qui permettent de nourrir les émotions qui nous permettent d’être heureux.
Cela ne veut pas dire qu’en cultivant le bonheur, nous nions ou nous nous débarrassons des émotions négatives et des moments difficiles, cela fait partie de la vie.
Simplement, nous nous permettons de nous en remettre plus vite.

Les émotions qui amènent au bonheur sont la joie, la gratitude, la compassion…

Nous pouvons les cultiver en passant plus de temps avec les autres, en aidant, en prenant le temps de compter nos bonheurs – pas comme une compétition de « qui en a le plus ? » mais pour se rendre compte que nous en avons…

Nous libérer des émotions négatives conduit aussi au bonheur. Par exemple, quand on pardonne, on lâche le ressentiment envers l’autre et cela libère notre corps et notre tête – comme je l’explique dans « Le pardon est bon pour la santé ».

Quelques idées de pratiques :
– prendre le temps de noter les bons moments de la journée et pourquoi ces moments on eu lieu – en décrivant nos émotions, sensations, pensées … pour les savourer une deuxième fois
– faire une liste de choses et moments pour lesquels nous ressentons de la gratitude – tous les jours, ou une fois par semaine selon ce qui marche pour nous
– faire des actes de bienveillance ou de gentillesse choisis au hasard pour d’autres personnes, 5 dans une journée ou sur une semaine
– prendre le temps d’écouter l’autre, de l’écouter vraiment (écoute active)

Voici la fin de cette série. J’espère que ces thèmes vous ont intéressés autant qu’à moi.
Quelles sont les pratiques que vous avez envie d’essayer ou les thèmes que vous avez envie d’approfondir?

Laisser un commentaire