Trois

Quand j’étais enfant, j’avais une horloge carrée dans ma chambre avec un cœur à la place du trois. Je pense que je l’avais choisi.
Pour moi, le cœur représentait mes parents et moi.
Puis elle est passée dans la cuisine, en face de ma place à table. Le trois est resté nous trois, puis aussi le chien et les deux chats pendant leur brève cohabitation ; et parfois, quand j’y pensais, mes frère et moi – les trois enfants de mon père.

Puis le trois est devenu les deux chats et moi, puis il est passé un moment à quatre – deux humains et deux chats ; puis il est revenu à trois – deux humains et un chat, ou trois chats suivant qui était là.
Continuez la lecture


« Le plus bel endroit du monde est ici » de Francesc Miralles et Care Santos

Couverture du livre C’est l’histoire d’Iris, 36 ans, qui a perdu ses parents. Elle a aussi perdu son envie de vivre.
Et puis, elle découvre le café « Le plus bel endroit du monde est ici », où elle rencontre Lucas.

Ce livre pourrait être une banale romance: la fille n’a pas le moral, elle rencontre l’homme de sa vie et tout va bien.
Il n’en est rien.

Ce livre parle de magie, de cadeaux de la vie, de douceur, de rêves, de chocolats chauds, d’amitié, de confiance, d’oser, de croire, de dire « au revoir », de deuxièmes chances, d’amour…
C’est onirique et tellement réel en même temps que l’on s’attend presque à trouver « Le plus bel endroit du monde est ici » au détour d’une rue, à côté de chez nous.

Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus, je ne veux rien révéler, mais si vous aimez les contes philosophiques, je vous le recommande.
C’est vrai que j’ai eu du mal au début, d’abord pour le côté triste puis pour son étrangeté. Ensuite, je me suis laissée emportée par l’histoire.
Je n’imaginais pas la fin comme cela, mais elle fait sens avec l’histoire.

Est-ce que vous l’avez lu? Qu’en avez vous pensé?

(J’adore cette couverture, les couleurs, la typographie, les tasses…)


Nouvelle série – « À la rencontre de… »

Je suis entourée de personnes très chouette, courageuses, qui traversent l’adversité en s’accrochant… et qui sont des personnes comme on en croise tous les jours. Elles n’ont rien de spécial que d’être elles, que d’être vivantes, que d’avancer à leur rythme, en trébuchant parfois, en reculant, mais elles avancent. Elles n’écrivent pas de livres sur le sujet, elles ne le crient que sur twitter. Et elles sont source d’inspiration pour moi.

J’ai eu envie de partager leurs portraits, d’en savoir plus sur leur vision du monde et de la vie.
Je leur ai pour cela poser trois questions :
« Qu’est ce que la vie ? »
« Qu’est ce que l’amour ? »
« Qu’est ce que la force ? »

A travers leurs réponses touchantes, elles nous montrent la diversité de la vie, sa créativité, son arc en ciel de possibilités.
Je souhaite vous toucher, vous interroger, vous émouvoir, vous inspirer avec ces portraits.

Cette nouvelle série commence dans deux semaines, j’espère que vous serez là…

(La semaine prochaine, je démarre aussi une nouvelle rubrique… À suivre!)


Les 4emes rencontres des Vendredis Intellos – Tous semblables, tous différents

Illustration des 4emes rencontres des Vendredis IntellosJ’ai eu le plaisir d’assister à la 3eme édition l’an dernier et j’avais adoré.
Non seulement c’était l’occasion pour moi de retrouver des ami-e-s de Twitter, mais aussi d’écouter des conférences passionnantes et d’approfondir ma propre réflexion sur plein de sujets.

Et oui, même si je n’ai pas d’enfant – et qu’à priori ça ne fait pas partie de mes projets – cela ne veut pas dire que je ne me questionne pas sur ma propre enfance d’une part et sur l’éducation en général d’autre part.
Car nous sommes tou-te-s éducateurices en réalité, dès que nous avons des enfants dans notre entourage.
Continuez la lecture


J’étais aux rencontres des VI 2014

Je vous en avais parlé dans cet article : les rencontres étaient ce weekend.

Lundi je me suis reposée, histoire de me remettre de mes aventures, et aujourd’hui je prend le temps de vous les raconter.

D’abord, j’ai retrouvé ma panique – légère ceci dit – en organisant mes trajets.
Je prenais le train, le bus, le métro… et je voulais à tout prix tout organiser à l’avance.
Je me suis beaucoup angoissée à essayer de tout coordonner jusqu’à ce que je décide de ne noter que les horaires nécessaires et de voir sur place.
(Louve 1 – 0 la panique)
Continuez la lecture


Avec qui allez-vous faire la paix ?

La journée internationale de la paix – le 21 septembre – a été crée par l’ONU en 2001 suite au travail remarquable fait par l’organisation Peace One Day.

Il y a des événements à travers le monde (marches, concerts, ateliers, conférences, …) – sauf en France autant que je sache – et des méditations sont proposées également.

Le thème est : « Avec qui allez-vous faire la paix ? »

La paix extérieure ne peut être créée que si la paix intérieure existe.

En effet, notre relation au monde n’est que le reflet de notre relation à nous-même.
Notre façon de réagir à ce que dit l’autre ou à ce qui nous arrive, notre façon de parler des autres – et de les voir, tout cela nous montre en réalité notre façon de nous voir, notre façon de nous parler ainsi que nos attentes, nos peurs etc.

Quand je suis en paix avec moi-même, alors je suis en paix avec le monde. Et si l’autre est agressif, je ne le prends pas pour moi (et je ne suis pas blessée) car je sais que c’est sa relation à lui-même qui est visible.

De plus, les personnes réellement en paix semblent moins sujettes aux agressions – verbales et physiques, comme si elles n’étaient plus visibles par les autres. Et si elles le sont, elles ne le vivent pas de la même manière – je pense notamment à des moins tibétains torturés qui avaient dépassé cette expérience.

Faire la paix veut dire par exemple lâcher notre attente que l’autre soit comme nous le voulons, accueillir l’autre tout en s’autorisant à ne plus être en relation avec elle/lui, s’Aimer inconditionnellement – et du coup Aimer le monde inconditionnellement…

Si vous êtes intéressez par les méditations, il est proposé de méditer à 12 pm heure locale sur le thème de la paix.
Il y a également deux événements globaux, un organisé par Unify.org et l’autre par Sri Sri Ravi Shankar.

Pour toutes les infos :
Peace One Day – Français
Unify.org – la carte indique des événements en Belgique et Suisse notamment
Be the Peace !
Le site et l’appli pour faire la méditation guidée de Sri Sri Ravi Shankar (payante, elle permet aussi de faire un programme de 40 jours de méditation sur la paix)

C’est possible que j’organise quelque chose, j’y réfléchis. Ce sera peut être sous la forme d’atelier virtuel…


La rencontre des Vendredis Intellos

Depuis que j’ai lancé ce site, je n’y ai pas contribué, mais ça m’est arrivé par le passé – principalement sur le thème de l’autisme.
Les Vendredis Intellos est une association et un site qui parle de parentalité et d’éducation.
Les articles sont des commentaires de livres ou d’articles de presse principalement.

Chaque année depuis 3 ans – enfin, ce sera la 3ème – il y a une rencontre organisée, avec des conférences au programme.
Cette année, la rencontre se déplace à Toulouse, je vais donc y participer.
C’est pour moi une grande aventure : être au milieu de tout ce monde, me lever tôt, ne pas être chez moi – et en plus j’y vais sans mon amoureux. Je sais que je peux le faire, je sais que ça va bien se passer, et je suis ravie de faire cette aventure, en plus avec des amies.

Le thème est « Nouveaux regards sur l’enfant », la rencontre se tiendra les 25 et 26 octobre à l’école La Prairie à Toulouse.

Les conférences :
Samedi :
Conf’atelier « Nouveaux regards sur la relation parent-enfant: la parentalité positive », animée par Catherine Dumonteil-Kremer
Conf’atelier « L’éducation des filles et des garçons : comment la question du genre renouvelle notre regard sur l’enfant pour une approche plus égalitaire », animée par Anne-Charlotte Husson

Dimanche :
Conf’atelier « Nouveaux regards sur l’apprentissage et le développement de l’enfant : apport des sciences cognitives et émotionnelles », animée par Edouard Gentaz
Atelier d’échange « Dans le quotidien des parents : changer son regard sur l’enfant, sur son enfant », animée par Elisa Laporte

Vous trouverez toutes les informations pratiques ici

Si vous venez, n’hésitez pas à venir me faire un câlin – normalement, j’y serais avec une pancarte « câlin offert » …


Méditation globale pour la Paix

Méditation globale pour la paix 8.8.14Je suis tellement en vacances que j’ai faillit oublier d’en parler : ce soir à 18h (heure française) aura lieu la méditation globale pour la paix organisée par Deepak Chopra.
L’évènement est co-animé par Deepak Chopra et Gabrielle Bernstein et un concert d’India Arie le clora. (comptez une heure)
Toutes les infos – en anglais – sont sur la page d’inscription : Global Meditation for Peace.
Même si vous décidez de le faire en groupe, il est demandé que tous les participants s’inscrivent car la méditation est enregistrée au Guiness.

Bonne méditation !


Activiste

« Souvent, l’activisme est basé sur ce contre quoi nous sommes, ce que nous n’aimons pas, ce que nous ne voulons pas. Et pourtant nous manifestons (NDT : dans le sens « attirons ») ce sur quoi nous nous focalisons. Et donc nous manifestons (« attirons ») ce que nous ne voulons pas, ce que nous n’aimons pas, ce que nous voulons changer. Alors, pour moi, l’activisme est à propos d’une pratique spirituelle comme façon de vivre »
Julia Butterfly Hill, activiste ayant sauvé de l’industrie du bois une zone de forêt. (DVD « The Taoist and the Activist » – Benjamin Tong)

Trop souvent l’activisme est une tentative de forcer le monde à évoluer au rythme que nous avons choisi pour lui.
Cela ne marche pas.
Chaque être sur cette planète a sa propre évolution à vivre, a son rythme.

Personne ne peut forcer personne à évoluer plus vite.

Je partage mon évolution parce que je sais, pour l’avoir vécu avec d’autres, que mon témoignage peut inspirer, éclairer, encourager …
Je n’ai pas la prétention de penser que je peux faire évoluer l’autre.
Je ne peux que l’aimer inconditionnellement – et du coup l’accepter tout aussi inconditionnellement – pendant qu’il fait son propre chemin d’évolution.