Lilou Macé « Je n’ai pas d’argent et ça me plaît. »

Couverture de Ce livre, édité en 2012, est le deuxième écrit par Lilou, le premier – que je n’ai pas lu – était « J’ai perdu mon job et ça me plaît. »
J’en avais parlé dans un précédent blog quand je l’ai lu la première fois – Inspiration : Lilou Macé – co-création et abondance.
Je l’ai reprit récemment par besoin et j’ai eu envie d’en reparler.
Continuez la lecture


Une nouvelle année à écrire

Bonne année!

Je ne fais pas de résolutions. J’ai essayé mais je crois que ça ne me conviens pas.
Je ne fais pas de bilan de l’année précédente – mon anniversaire tombe le 30/12 et je fais parfois un bilan impromptu de ma vie à ce moment-là.

Hier soir, je me suis juste demandé ce que j’aimerais avoir/faire plus dans ma vie en 2015:

Des câlins avec des chats et des humains
Faire l’amour
M’amuser
Créations
Lectures
Thés
Voyages
Travail
Énergie
Passion
Créativité et réalisations
Divinité, prières, voyages métaphysiques, yoga,
Méditation
Massages
Écrire des livres et des articles
Marcher
Visiter des villes et des gens
Parler et partager – écrire des e-mails

Mes mots de l’année – qui pourront évoluer, c’est le propre de la vie:

Life – Love – Energy – Creativity – Divinity
Vie – Amour – Énergie – Créativité – Divinité

A votre tour, qu’aimerez-vous voir plus dans votre vie cette année ?


Nomadisme

Il y a quelques mois, je n’arrivais pas à sortir seule de chez moi pour aller faire les courses à l’épicerie à côté sans me programmer trois jours à l’avance.
Aujourd’hui, je n’ai plus de boule au ventre quand j’y vais.

[Pour ce qui est de la conduite, c’est autre chose : mon cerveau n’est apparemment pas (encore) configuré pour gérer tous les stimuli nécessaires… (Gratitude infinie pour mes proches compréhensifs qui m’aident et m’accompagnent avec Amour)]

Pourtant, depuis l’enfance, j’ai toujours rêvé d’être nomade.
Déjà, parce que quand on transporte sa maison avec soi – une roulotte par exemple – on peut se reposer/dormir quand on en a besoin. En plus, on a ses affaires avec soi, donc tout ce dont on peut avoir besoin. Tout cela avait un côté rassurant – imaginé seulement, peut être.

Mais aussi, on découvre le monde. Et j’aimerais aller à la rencontre des êtres qui peuplent cette terre, découvrir des espaces naturels magnifiques, communier avec les esprits de la nature, apprendre d’autres cultures…

J’ai vécu 4 ans et demi en Grande-Bretagne (sans mes parents), j’ai visité l’ashram d’Osho à Poona avec mes parents, je suis allée deux fois voir Joao de Deus au Brézil (dont une fois sans mes parents avec un groupe), j’ai vu la Crète, la Corse et l’Espagne… mais j’ai envie de plus, d’autre chose.

D’un van équipé d’un matelas pour partir et dormir à l’improviste, d’un sac-à-dos et d’un billet de train pour aller en Bretagne (pour aller voir si les fées y vivent toujours), d’aller camper avec des ami.e.s (où vous voulez, faites-moi rêver!), d’aller prier dans des temples shinto au Japon – et de découvrir des onsen, de retourner en Inde et d’aller voir les tigres apprivoisés par des moines en Thaïlande…

L’Univers, si tu lis ça – je sais que oui – sache que je suis prête à accepter la non-sécurité du voyage – et que j’accepte que je ne peux pas tout prévoir dans mes affaires ou en dehors !
Tout ce que je demande, c’est d’être protégée physiquement et de découvrir la Vie.

Alors, on part quand ?


L’abondance

L’abondance, c’est
Les amis qui nous reçoivent, nous hébergent, et nous donnent des confitures faites maison,
Le restaurateur qui nous donne les chocolats pour « à emporter » alors qu’on a mangé sur place,
Le maraîcher qui nous fait goûter des fruits délicieux et nous fait cadeau des centimes après la dizaine,
Les voisins qui nous donnent des poches de fruits,
Continuez la lecture