Absence

Comme je le disais dans mon dernier message, je me suis recentrée sur moi-même.
J’ai traversé une période difficile dont je sors doucement, avec l’aide de personnes merveilleuses, de techniques dont je vous parlerais peut-être et d’un appui léger de la science.

Ce n’est pas la seule raison qui explique mon absence ici.
J’ai de nouveau, depuis quelques jours, des idées d’articles qui me viennent. Et à chaque fois, je peux anticiper les incompréhensions ou désaccords qu’il pourrait y avoir. Alors, par simplicité, je n’écris plus.
C’est le même processus qui fait que je me limite beaucoup sur les réseaux sociaux – en particulier twitter.
N’ayant nullement envie d’être agressée, alors que je fais – il me semble – toujours bien attention à expliquer que je ne parle que pour et de moi, et que je n’ai pas la science infuse, je préfère me taire, ne pas partager mes réflexions et mes questionnements, ni mes prises de conscience.

Bien qu’écrire soit une activité qui me tient à cœur, je ne sais pas encore si je renouvellerais le nom de domaine du site, qui arrive à échéance en avril.
Le silence est tellement plus simple, en fait.

[Je publierais néanmoins ma critique du livre de Diariatou Kebe « Maman noire et invisible », que j’ai adorée. Peut-être que je pourrais me contenter de parler parfois de lectures que j’ai aimé… on verra.]

Laisser un commentaire