Réponse à « Vaincre l’autisme »

Mon amie la maman du petit Prince a publié deux artices sur le sujet de cette association, dont un de Seb.
Un membre de Vaincre l’Autisme a répondu à Seb.
J’ai posté un commentaire-pavé que je vous remet ici.

[commentaire du 24/05]
Je fais partie des autistes – et parents d’autistes – à être choquée par ce nom « Vaincre l’autisme ».
Je fais de l’auto-mutilation quand je perds les pédales.
Je fais des crises horribles quand je craque.
Mais je ne veux pas ne plus être autiste.

Je ne veux pas non plus que l’autisme n’existe plus.
Ce que je souhaite, c’est que ensemble, NTs et autistes – en fait, tous les humains, nous créions un monde qui nous aille, à tous.
Je ne me bats pas pour qu’on m’accepte, je ne me bats pour rien.
J’œuvre sans relâche pour l’ouverture des cœurs et des consciences.
Quand aux enfants non-verbaux, il y a de plus en plus de témoignages magnifiques de personnes qui trouvent comment communiquer autrement, de personnes qui vont mieux grâce au travail incroyable fait par les parents et les thérapeutes. Travail fait par et avec amour de la part de neurotypiques.

Vous parlez de haine, vous ne pouvez qu’attirer cela, en êtes-vous conscient?
Savez-vous que, quand vous partez en guerre, vous ne pouvez qu’attirer cela?

Ce n’est pas ce que je souhaite. Je ne souhaite ni guérir, ni vaincre, ni me battre.
Je souhaite juste éclairer et éduquer et partager.

Votre nom me terrifie et me donne envie de partir me cacher sous mon lit.
Je m’appelle Marie, j’ai 30 ans et je suis autiste, et votre nom d’association me fait plus peur que le système que vous dites combattre.
Je n’aime pas les guerres, je n’aime pas les batailles.

J’aime les discussions, l’éducation, le partage.
J’aime les humains, j’aime la vie.
Et, vous savez quoi?
La vie et les humains m’aiment aussi, en tout cas, il y en a, et ça me va très bien.
Make peace, not war.

Laisser un commentaire