[Interview] Mouna nous parle de son livre pour enfants « Pas taper »

Aujourd’hui j’accueille Mouna, auteure du livre électronique « Pas taper », qui vient nous présenter ses projets.

« Pas taper » est l’histoire du petit hibou Yanou qui a du mal à exprimer ses émotions. Un arbre et des figurines vont l’y aider.

J’ai eu la chance de faire partie des lecteurs béta.
J’aime beaucoup le message du livre sur l’expression des émotions, notamment la colère : il n’y a pas de jugement de la part des parents mais un encouragement.

« Bonjour Mouna et bienvenue!
J’ai beaucoup aimé ton petit livre « Pas taper ».
Avant de te poser des questions sur tes projets, je suis curieuse d’en savoir un peu plus sur toi.
Que veux-tu bien nous dire?  »

« Bonjour Marie,
Merci de m’accueillir sur ton site ! Je suis vraiment heureuse que tu aies aimé mon premier petit livre !

Donc, je suis Mouna, j’ai 40 ans (ouiiiiin) et je suis la maman d’un petit garçon de presque 4 ans.
Je suis géologue et informaticienne de formation avec une spécialisation en Systèmes d’Information Géographique : c’est un peu comme Google Maps mais en un petit peu plus compliqué. J’ai été ingénieure dans ce domaine puis consultante et également enseignante dans deux écoles d’ingénieur.

J’adore lire, jouer à des jeux vidéo et regarder des séries TV. je suis également accro à edX (MOOC), aux conférences TED et à Twiiiitter ! J’ai aussi une passion désormais publique : l’écriture. Cela date de mes 12 ans, mes premiers lecteurs ont été mon frère et ma sœur puis mes copines au collège ! J’ai trois blogs et je suis également un des neurones des Vendredis Intellos de Mme Déjantée.

En décembre dernier, j’ai arrêté mon activité de consultante pour me lancer dans la réalisation d’un rêve d’enfance qui me tenait encore plus à cœur depuis la naissance de mon fils : créer une société de jeux vidéo et une mini-maison d’édition de livres numériques. J’ai créé PetroAkal Publishing en mars dernier, c’est un peu mon deuxième bébé !
Voilà, je crois que j’ai tout dit ! »

« 40 ans, c’est très jeune, tu n’en ai même pas encore à ton 2eme tiers de vie ! (Je suis pour une vie qui dure 150 ans 😉 )
Comment en es-tu arrivé à écrire ce livre sur les émotions ? Pourquoi ce thème ?
Et quel est le lien entre un super livre pour les enfants sur les émotions et les jeux vidéos ? »

« Bon, je ne suis pas très sure de vouloir vivre jusqu’à 150 ans. :o)
Comment j’en suis arrivée à un livre sur les émotions ? Très bonne question ! Tout à fait par hasard…enfin presque.

Il y a maintenant presque un an, mon fils ne se sentait pas bien à l’école (il était en PS de maternelle !). Il avait du mal à exprimer ce qu’il ressentait car il n’arrivait pas à trouver les bons mots pour le faire.

Je m’intéressais depuis longtemps à l’éducation bienveillante, alors je me suis documentée, j’ai cherché une solution pour l’aider à exprimer les choses, mais en vain.
J’avoue que je me suis sentie vraiment perdue.
J’ai commencé à écrire une petite histoire à partir de ce qu’il me racontait, je la modifiais souvent et je la lui lisais de temps en temps pour engager avec lui une discussion sur le sujet.
Ça l’a beaucoup aidé, surtout quand il a tapé une de ses copines et qu’il s’en est terriblement voulu.

Et puis j’ai découvert la boîte à émotions : une petite boîte dans laquelle l’enfant peut piocher des images de visages décrivant la peur, la colère, la tristesse ou la joie.

J’en ai discuté avec d’autres parents sur Twitter qui utilisaient cette méthode et je me suis rendue compte que ça fonctionnait plutôt bien. Cela nous a même permis d’identifier ce qui n’allait pas à l’école et on a pu trouver une école plus adaptée.

A la même époque, j’étais en plein développement du prototype d’un jeu en ligne pour enfants (nom de code : BIG SURPRISE !). C’était un projet très ambitieux car je travaillais seule et je me suis dit que pour financer son développement, pourquoi ne pas créer une application « l’arbre des émotions »?

J’ai créé une petite maquette (pas très jolie, c’est vrai…) avec des personnages « Les Slurps ».
Je l’ai fait tester par quelques personnes et je me suis rendue compte que ce n’était pas suffisant pour financer « BIG SURPRISE »…

Capture d'écran du prototype

Capture d’écran du prototype

Et voilà, comment je me suis lancée dans la conception puis la création d’un petit jeu pour enfants qui englobe « L’arbre des émotions ». Je pensais au départ inclure le livre gratuitement dans l’application…mais il est devenu un moyen de crowfunding.

Donc pour résumer : Le livre « Pas taper » finance l’application « L’arbre des émotions » qui financera « BIG SURPRISE » ! »

« Wahou, ce sont de sacrés projets !
Pour les lectrices et lecteurs qui découvrent, comment expliquerais-tu l’éducation bienveillante – et la gestion proposée des émotions, puisque c’est le thème du livre et de l’application ? »

« Bon, je ne suis pas une spécialiste, je suis juste une maman qui s’est documentée et qui expérimente l’éducation bienveillante ou la parentalité positive.

L’éducation bienveillante s’appuie sur l’empathie envers son enfant mais aussi envers soi, savoir écouter son enfant, accepter ses émotions et accepter nos limites. Ce n’est en aucun cas une éducation laxiste comme on l’entend parfois et surtout, elle est parfois difficile à mettre en place à cause de certains automatismes que l’on a parfois depuis l’enfance. C’est un accueil bienveillant des sentiments et des émotions.

Par exemple, plutôt que dire à un enfant qui a peur « N’aies pas peur ! » (eh oui, un réflexe n’est-ce pas?), il vaut mieux répéter sa phrase, la reformuler pour montrer qu’on a compris son émotion, ou ajouter un « oh, je vois… ». En faisant cela, l’enfant sait qu’il a été compris.
J’avoue que j’aime de moins en moins utiliser le mot « gérer » pour les émotions, j’utilise plutôt «  aider à les reconnaître, les exprimer  » désormais.

Mais ramener l’éducation bienveillante à la seule reconnaissance des sentiments et émotions serait trop restrictif. Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur le site des Vendredis Intellos où plusieurs articles sur ce thème sont disponibles.

Sinon, je tenais à préciser que le livre « Pas taper » est avant tout un livre pour enfants à lire en famille, même si il se base sur certains principes de l’éducation positive.

Et surtout, l’application sera avant tout une application pour jouer même si elle inclut « l’arbre des émotions » ! Personnellement, quand je joue, je passe par les différentes stades de la roue des émotions de Plutchick : la curiosité, l’étonnement ou la surprise, la peur, la tristesse, la rage ou la joie (et j’en passe….) !
Pas toi? »

« Je suis une grande joueuse et c’est très émotionnel (d’ailleurs je mange souvent devant les jeux sur ordinateur…)
Où en es-tu de l’application et comment peut-on t’aider dans le financement de tes projets ?
(C’est la minute « pub »;-) ) »

« L’aventure de cette application a été tumultueuse : elle a subi un gros déménagement (celui de ma famille et celui de mon entreprise), 3 mini-prototypes, un début de gros développement en 3D puis une simplification après quelques tests et un retour à la 2D !
L’idée n’est pas de faire un jeu avec moins de fonctionnalités mais plutôt de le rendre plus adapté pour les enfants de 3 à 6 ans. On y « parlera » d’espace et de botanique !

Capture d'écran du prototype

Capture d’écran du prototype

L’application est toujours en phase de développement informatique. La fin des dév. est prévue le 31 décembre ! Après, on entre en phase de tests, de perfectionnement…
La sortie de l’application est donc reportée à mars 2015 !

Pour m’aider dans le financement de mes projets, c’est simple : acheter le livre « Pas taper » qui est un moyen de crowdfunding, en parler autour de vous et suivre l’avancement sur le site www.petroakal.fr (ou sur Twitter ou Facebook).

Pour tous ceux qui achèteront le livre avant le 15 décembre 2014, leur nom ou pseudo apparaîtra sur le générique du jeu s’ils le souhaitent et ils pourront également tester le jeu en ligne avant sa sortie !
Passé ce délai, le livre sera bien-sûr toujours en vente mais sans ce bonus.

Sinon, voici une information en avant-première pour tes lectrices et lecteurs : ma petite entreprise va publier un nouveau livre, destiné celui-ci à un public plus âgé : adolescents et adultes.
C’est un roman court qui s’intitule « Le voyage de Lisa ». Je travaille actuellement avec une illustratrice talentueuse qui a déjà réalisé la couverture. C’est un autre projet passionnant ! »

« Merci Mouna de nous avoir parler de toi et de tes projets.
Je suivrais avec grand intérêt l’avancée de l’application et du jeu – j’en reparlerais sur le site.
Je suis curieuse de découvrir ton nouveau livre également… »

Laisser un commentaire