« Le voyage de Lisa » de Moon E. Weiss

Moon est une femme talentueuse, rêveuse et sensible. Et mon amie, aussi.
J’ai eu la chance de faire partie des personnes qui ont relu sa nouvelle.

La chance, parce que ce livre est magnifique.
Le monde est fantasmagorique, les personnages touchants et attachants, l’histoire poétique.
Les illustrations de Weinissa rendent vraiment bien l’atmosphère de cette nouvelle.

Lisa tombe sous le charme de Nils et de sa chanson, et quitte tout pour le suivre lors de sa tournée afin de pouvoir en comprendre les paroles.
Sur sa route, elle va visiter des endroits oniriques et rencontrer des personnages particuliers – pas tous bienveillants.

Je ne vous en dirais pas plus, je vous recommande simplement de prendre le temps de partir à l’aventure avec Lisa.
Continuez la lecture


La compassion envers soi pour ne pas s’oublier

Voici le sixième article, qui aborde un thème dont je parle souvent…

J’aurais mis ce thème en premier, mais dans le cours il n’arrive qu’en 7eme semaine, les 4 premières ayant été réservées aux thèmes liés aux relations interpersonnelles. (La pratique de la pleine conscience était en 6eme semaine).

La compassion envers soi – aussi appelée auto-compassion – est un thème développé par Kristin Neff.
Continuez la lecture


Sur les touchers vaginaux pratiqués sans consentement

Saviez-vous que pendant une intervention sous anesthésie générale, un.e/des étudiant.e.s pouvaient s’exercer sur vous pour des touchers vaginaux (et rectaux)?
Et personne ne vous le dira….

Béatrice KAMMERER, présidente et fondatrice de l’association d’éducation populaire Les Vendredis Intellos – que j’adore et admire, a lancé avec d’autres une pétition pour faire évoluer cette pratique qui, pour moi, manque totalement de respect envers le/a patient.e.

Vous trouverez le texte sur le site des Vendredis Intellos: Plus jamais de toucher vaginal sur patientes endormies sans consentement préalable.

Merci Béa et tou.te.s celleux mobilisé.e.s <3

La pétition se trouve ici: Non aux touchers vaginaux non consentis !


Lancement de la Communauté de la Compassion

Ça fait quelques temps que je travaille sur ce projet, entrecoupé d’une longue pause pendant le cours que j’ai suivi et les fêtes de fin d’année.

Je suis parfois sollicité.e sur twitter pour donner mon avis ou apporter un éclairage sur certaines situations, et je donne aussi parfois mon avis sans être sollicité.e.

J’aime beaucoup les discussions qui en résultent, mais le format de twitter n’est vraiment pas pratique – être limité à 140 caractères pour écrire un message peut être frustrant…

J’ai donc commencé par créer un groupe privé sur facebook pour nous retrouver et échanger, mais le risque de changement de confidentialité a gêné certain.e.s.

Alors, je me suis lancé.e…

J’ai le plaisir de vous annoncer que « la Communauté de la Compassion » est ouverte.

Cette communauté est un lieu d’échange et de partage sur des thèmes divers – principalement liés à la compassion, la bienveillance, l’amour de soi et la découverte intérieure.
Étant accessible uniquement sur inscription, elle se veut un lieu sécurisant, cocon, où s’encourager et avancer ensemble.

Si ces thèmes vous parlent, n’hésitez pas à nous rejoindre.bannière S2 log-in copie


L’activisme spirituel

C’est ma coach Karina qui m’en a parlé en premier.
J’ai été intrigué.e par cette idée alors j’ai fait quelques recherches.

L’activisme spirituel, il me semble, est l’idée que la spiritualité peut être une forme de soutient à la transformation du monde.
Nous pouvons, au lieu de la vivre en privé, la vivre en public et s’en servir comme moteur pour nous amener à questionner et changer notre façon de vivre et la façon de fonctionner de la société dans son entier.

C’est l’activisme guidé par le cœur, par la compassion, qui « construit ensemble » au lieu de « se battre contre ».

(J’ai déjà écrit brièvement sur le sujet sans le savoir)
Continuez la lecture


Nous sommes tou.te.s humain.e.s

L’humain cherche un point commun avec les autres pour se sentir proche d’eux mais, trop souvent il me semble, nous oublions le dénominateur commun universel: nous sommes tous humains.
Je ne parle pas de la qualité que nous appelons « humanité » mais du fait basique.

Après, certains oublient clairement qu’ils sont humains, comme les « autres » autour d’eux.
Mais ils restent humains même s’ils ont oublié leur humanité.

Nous sommes tou.te.s humain.e.s.
Je ressens de l’amour et de la compassion pour vous tou.te.s.

Comme le rappelait une amie sur facebook, nous pouvons comprendre sans être d’accord.
Je peux voir l’état d’être humain et avoir de la compassion sans être d’accord.
J’ai de la compassion pour vous tou.te.s, même si vous-même n’en avez pas pour vous-même et les autres.

Nous sommes tou.te.s humain.e.s.


Une histoire de chats

J’ai suivi un cours en ligne sur les sciences du bonheur – d’où ma longue absence récente – et je suis en train d’écrire une série d’articles pour vous en parler, mais ça prend un peu de temps.

Le chat est souvent associé au féminin.
Par exemple, la déesse Bast(et) en Égypte ancienne était entre autre la protectrice des femmes et détient le pouvoir de stimuler l’amour charnel.
Chez les Celtes, le chat était un des animaux associés à la Déesse et associé à la sensualité – « qualité » traditionnellement féminine*.

Je suis entourée de chats depuis l’enfance.
J’ai grandit avec deux chats et un chien à la maison, j’ai adopté une chatte -Luna – dans mon précédent lieu de vie et, aujourd’hui, ce sont deux chats d’une voisine qui viennent régulièrement nous rendre visite.
Ils sont tellement souvent ici qu’elle a décrété que l’un d’eux – Tigrou – s’était donné à moi. Je crois surtout qu’il aime savoir que je suis à la maison quand il a envie de rentrer…

Le deuxième chat de la voisine, que nous avions baptisé Copain avant de savoir qu’il s’appelait Ghost, avait une oreille qui coulait.
Après une longue délibération avec Ours, nous avons finit par aller voir la voisine qui s’en est occupée.
Contrairement à ce qu’il a put être dit sur twitter, où je parle régulièrement de mes visiteurs, elle aime beaucoup son chat, elle est juste un peu dépassée.
Il est revenu hier, après avoir eu une anesthésie (j’ai encore oublié de demander pourquoi) et deux jours enfermés chez lui.
Luna avait l’air contente de le voir – elle l’a bien reniflé – et j’étais très émue.
(C’était le « point Copain » pour celleux qui ont suivit sur twitter 😉 )

Je trouve assez intéressant d’être entourée de chats alors que j’ai encore besoin d’apprivoiser mon corps féminin**. Il n’y a pas de hasard.

Notes :
* Je parle en terme de féminin/masculin énergétique, pas de genre
** J’identifie mon corps comme féminin, ce n’est pas le cas de tout le monde. J’en parle dans « Genre, biologie et spiritualité ».


[Interview] Mouna nous parle de son livre pour enfants « Pas taper »

Aujourd’hui j’accueille Mouna, auteure du livre électronique « Pas taper », qui vient nous présenter ses projets.

« Pas taper » est l’histoire du petit hibou Yanou qui a du mal à exprimer ses émotions. Un arbre et des figurines vont l’y aider.

J’ai eu la chance de faire partie des lecteurs béta.
J’aime beaucoup le message du livre sur l’expression des émotions, notamment la colère : il n’y a pas de jugement de la part des parents mais un encouragement.
Continuez la lecture