J’ai participé aux VI 2015

Affiche des rencontresLes 24 et 25 octobre 2015 ont eu lieu les quatrième rencontres des Vendredis Intellos sur le thème « Tous semblables, tous différents ».

Je suis arrivée la veille pour participer à la réunion du conseil d’administration pendant laquelle j’ai pu prendre conscience des questionnements d’une association, retrouver les ami-e-s et en rencontrer d’autres.

Le samedi matin, je suis arrivée avec une mission : prendre des notes – et des photos – pour retranscrire ensuite les rencontres pour les absent-e-s.
Malgré un chauffage déficient, la bonne ambiance était au rendez-vous, les bébés et enfants aussi.

Après les retrouvailles avec tout le monde, nous avons commencé par une présentation de l’association et du programme des rencontres avant de passer à un débat interactif.

Madame Déjanté nous avait concocté quelques jeux et questions pour que nous apprenions à nous connaître et que nous commencions à réfléchir sur les thèmes des conférences.

Ensuite, repas partagé et pause au calme pour moi – j’ai eu besoin de me ressourcer régulièrement pendant le week-end – avant de commencer les conférences – et la prise de notes.

L’intervention de Sophie Rabhi-Bouquet était passionnante, même pour moi qui n’ai pas d’enfants. J’ai particulièrement apprécié qu’elle parle du besoin des adultes à faire un travail sur eux pour pouvoir ensuite appliquer la bienveillance et l’écoute vraie envers les enfants.

La seconde conférence portait sur les stéréotypes de genre et leur déconstruction dans l’éducation. J’ai été un peu déçue car cette intervention reprenait ce qui avait été dit l’an dernier et ce qui est dit partout sans aller assez loin, à mon avis, dans la réflexion sur les peurs des parents et sur des solutions possibles.

La troisième conférence était de Pablo Seban, visible en ligne, elle faisait vraiment réfléchir à ce qu’est le racisme – la mécanique du racisme – et nous mettait face à nos conditionnements.

La soirée a terminé tard et j’ai enchaîné par « le GPS m’a perdu en rentrant du métro ».

Le dimanche, j’ai eu beaucoup plus de mal à prendre des notes. La première conférence tenait plus du cours de sociologie – passionnant – que de la conférence-débat. Elle était sur « le rôle de l’état dans l’établissement d’une norme sociale » – principalement au niveau de la famille.

La seconde m’a particulièrement touchée car « l’inclusion des enfants handicapés » a été présentée à travers l’explication des unités d’enseignement qui accueillent des enfants autistes. La conférencière étant passionnée par ce sujet, elle a beaucoup parlé d’autisme.

Nous avons terminé le week-end par du rangement, ce qui est bien plus sympa à faire à plusieurs.

Le week-end a été intense, riche d’échanges et de réflexions et plein d’amitié. La prise de notes m’a bien aidé à rester concentrée quand les enfants jouaient dans la salle et les câlins et sourires des bébés m’ont bien plût – c’est à dire que je veux bien les prendre dans les bras un peu plus souvent.

C’est long d’attendre jusqu’en 2016… !

Laisser un commentaire